Rentrée d'hiver 2021

"Emmanuelle Dourson impose, dès son premier roman, son univers intérieur et très singulier."

Monique Verdussen, La Libre

"Un roman traversé d'une belle ardeur sacrée."

Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire

"Un admirable premier roman animé d’une prodigieuse tension qui demeure longtemps en tête et qui consacre la naissance d’une écrivaine."

Eric Allard, blog-notes littéraire

"Un somptueux voyage littéraire."

Michel Paquot, L'Avenir

"Le roman, dans sa profusion, dans le déploiement généreux de ses personnages, dans sa musicalité, semble une réponse au manque et à l'énigme des êtres : si les dieux incendiaient le monde, assure Jaccottet, il en resterait toujours une braise pour refleurir en rose dans l'inconnu."

Belinda Cannone, ELLE

"Une belle voix littéraire, un univers très personnel, des personnages qui vivent désormais en nous, lecteurs, et le désir rêveur d'en croiser l'un ou l'autre pour de vrai au bord d'un lac, aux détours d'une ville ou au hasard d'un concert.."

Bérengère Deprez, UCLouvain

Finaliste Prix Première RTBF

Première sélection Prix Orange du livre

Emmanuelle Dourson

Née en 1976 à Bruxelles, Emmanuelle Dourson a étudié les langues et littératures romanes. Ses auteurs de prédilection sont, entre autres, Virginia Woolf et Katherine Mansfield dans le domaine anglophone ; Marcel Proust, Marguerite Yourcenar, Jean Giono et Georges Bernanos dans le domaine francophone. Elle cultive également un goût particulier pour les grands auteurs russes : Dostoïevski, Tolstoï, Tchekhov, Boulgakov et Nabokov.

 

« Un seul signe de l’univers 

Ne passe le seuil de la vie

Mais il n’existe pas de vie

Qui n’ait reçu mille univers. »

Catherine Pozzi

Contact

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Merci pour votre envoi !